Lisieux et Moyaux. Nicolas Batum et deux ministres pour deux inaugurations de gymnase

08/09/2016 à 10:36 par fredleterreux

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Hier, mercredi en fin d’après-midi, 7 septembre 2016, Nicolas Batum et deux ministres, Clotilde Valter, secrétaire d’Etat, chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage, et Patrick Kanner, ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, étaient présents dans le pays d’Auge. Nicolas Batum, était d’abord à Moyaux, en compagnie des deux ministres précédemment cités, pour inaugurer le gymnase intercommunal qui porte désormais son nom. Après avoir rencontré les jeunes basketteurs de Pont-L’Evêque, le club de ses débuts, le basketteur de l’équipe de France et du championnat américain, n’a pas caché son émotion, au cours de la cérémonie inaugurale : “quand on m’a fait part de ce projet il y a quelques mois, j’ai tout de suite accepté.” Nicolas Batum a rappelé qu’il était un “un jeune homme de 27 ans”, et que, par delà ce qu’il faisait sur un terrain de basket, “il y aussi une image à véhiculer au quotidien.” Sans oublier, que s’il vit aux Etats-Unis, “à la base, je suis aussi Pontépiscopien”.

Patrick Kanner et Clotilde Valter se sont ensuite rendus à la salle Multiactivités, rue Victorine Magne, pour l’inauguration après de longs mois de travaux. Il y a dix mois, à peine deux ans après son ouverture, la salle Multiactivités de Lisieux, avait été en partie détruite. Un feu de poubelle, d’origine criminelle, s’était propagé au bâtiment. “Tout un quartier était en deuil,” a rappelé Bernard Aubril, “un bâtiment méconnaissable, inutilisable pendant de longs mois.” Clotilde Valter a souligné qu’à Lisieux, “la politique de la ville a pris sa place et a permis de réaliser des équipements mais aussi de mettre en place un programme de rénovation important à Hauteville.”

Le ministre des sports a souligné quant à lui que “deux inaugurations dans le même après-midi, ce n’est pas fréquent. La politique de la ville c’est donné plus à ceux qui ont moins. C’est aussi rétablir l’égalité des chances, quand la République n’a pas toujours été à la hauteur des attentes des citoyens.”

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne
Résultats sportifs de votre région
Go